dimanche 10 juillet 2016

Dossier X1509: Opération Barguzin - Partie 2

 Prochainement

Cette Web série est une fiction.

Toute ressemblance avec des personnes 
ou des situations réelles ou ayant existé 
ne serait que pure coïncidence


Episode 11: Opération Barguzin



Partie 2 : Bons baisers de Donestk

Résumé de la partie précédente : Alexandre AVEN est envoyé sur le terrain pour rencontrer un agent à Donestk dans l’est de l’Ukraine pour enquêter sur des mouvements militaires russes…

DONETSK, Est de l’Ukraine, Lundi 12h06



Attention !!! Attention !!! Arrivée du train N 3021 en provenance de Moscou, 
veuillez reculer de la bordure des quais !!!

Passant : « Son train arrive ! »



Passant : « Vous aimez les hors d’œuvres russes ? »

Alexandre AVEN : « Vous voulez dire des ZAKOUSKI ??? »



Passant : « Bonjour Alexandre, je m’appelle Piotr KURLOF. Je suis votre contact. 
Suivez moi !! »




Alexandre AVEN : « Où m’emmenez vous ? »

Piotr KURLOF : « Tout près d’ici. Des soldats russes et des soldats du Donbass sont arrivés ce matin sur une gare de triage… »



Piotr KURLOF : « C’est à 15 kilomètres d’ici… »



Piotr KURLOF : « Nous allons nous rendre en voiture là-bas… »



Piotr KURLOF : « Voici ma voiture… C’est une couverture bien sûr… Et c’est plus facile pour passer les barrages militaires… »



Alexandre AVEN : « Vous êtes Ukrainien ? »

Piotr KURLOF : « Da, mes 2 parents sont ukrainiens… J’étais étudiant en fin de cycle d’études de médecine en 2013 à Kiev, la capitale ukrainienne, lorsque nous nous sommes battus pour plus de démocratie en Ukraine et de se rapprocher des européens… »



Piotr KURLOF : « En voyant la tournure des choses, je suis revenu là où habitaient mes parents et j’ai assisté à l’annexion de la Crimée par la Russie et l’envie des régions de l’Est
 à une autonomie et un rapprochement avec Moscou… »



Piotr KURLOF : « Je me suis rapproché de l’ambassade de France à Kiev pour faire part de mon envie d’aider mon pays dans la voie démocratique avec le pays des droits de l’Homme, la France… »



Piotr KURLOF : « Depuis maintenant 1 an et demi, j’ai cette couverture de médecin secouriste qui me permet d’aller dans de nombreuses zones sans souci… »



Piotr KURLOF : « Et je me rends régulièrement à des réunions d'indépendantistes du Donbass qui veulent que ces régions soient rattachées à la Russie… »




Alexandre AVEN : « Et il n’y a pas eu de combat ici à Donestk ? »



Piotr KURLOF : « Si. On voit d’ailleurs sur les façades immeubles des impacts de balles et d’obus… »



Piotr KURLOF : « Mais maintenant cela va mieux, quoique ce sont les indépendantistes qui dirigent ici… Nous nous rapprochons de la gare de triage dont je vous ai parlé… »



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire