samedi 30 janvier 2016

Dossier 1602: SALA - Partie 1



Cette Web série est une fiction.

Toute ressemblance avec des personnes 
ou des situations réelles ou ayant existé 
ne serait que pure coïncidence




Episode 10 : SALA

Partie 1 : Découverte

Samedi, Station de ski Les Arcs, 06h10



Henri, Chauffeur de la Dameuse : « Content d’avoir fini, je vais pouvoir prendre un grand bol de café chaud en arrivant !!! »



Henri, Chauffeur de la Dameuse : « Tiens, les pistes viennent d’ouvrir… »



Henri, Chauffeur de la Dameuse : « Je vois les premiers skieurs… »



Henri, Chauffeur de la Dameuse : « Mais qu’est ce que ??? »



Henri, Chauffeur de la Dameuse : « Un corps, et il a les mains attachés !!! »



Henri, Chauffeur de la Dameuse : « Mais c’est André !!! Il ne bouge plus !!!  J’appelle les pompiers !!!»



07h10



Jean Claude, le gendarme: « Bon, selon les pompiers cet homme est mort d’hypothermie… Et tu me dis Henri, que quand tu es passé à 4h30, cet homme n’était pas là ? »

Henri, Chauffeur de la Dameuse : « Oui c’est ça… Je suis obligé de passer par ici quand je commence à 4h30 pour damer les pistes et je finis toujours par la piste de ski de fond. Je l’ai aperçu, là, les mains attachés !!! »



Henri, Chauffeur de la Dameuse : « Cet homme est connu dans la station. Il s’appelle André DUROL. »



Henri, Chauffeur de la Dameuse : « On voit son chalet d’ici… »



Jean Claude, le gendarme: « Etrange… Viens avec moi Henri !!!»



Quelques instants plus tard

Henri, Chauffeur de la Dameuse : « Voici son chalet et il y a sa voiture… »



Jean Claude, le gendarme: « Entrons !!!»



Jean Claude, le gendarme: « Houlala, on dirait que quelqu’un est passé avant nous… Ne touchons à rien et appelons la Brigade de Recherches de Chambéry… »



3 Heures plus tard



Alexandre AVEN : « Bonjour je suis le capitaine AVEN de la DSPD… »



Adjudant DUMOULIN : « Bonjour, je suis l’adjudant DUMOULIN de la Brigade de Recherche de Chambéry. Que nous vaut le plaisir de voir la Direction de la Sécurité et de la Défense ici ??? »

Alexandre AVEN : « André DUROL était soumis au Secret Défense. Son nom est apparu dans notre fichier comme décédé il y a 3 heures et que des enquêteurs étaient sur place à son chalet. Donc je suis descendu de Paris pour faire une enquête de routine… »

Adjudant DUMOULIN : « Très bien. Venez avec moi !!! »



Adjudant DUMOULIN : « C’est un conducteur de dameuse qui a découvert le corps. A son premier passage, à 4h30 et il est formel, il n’y avait pas de corps. Et en repassant pour regagner son stationnement il a découvert ce corps aux alentours de 07h00. Il avait les mains liées dans le dos avec des fils électriques. J’ai demandé à ce que le corps soit inspecté rapidement par un médecin légiste.»



Adjudant DUMOULIN : « André DUROL était connu des habitants. Ils venaient tous les étés et les hivers dans ce chalet et était dans certaines associations de la commune… Selon les premières constatations de nos experts, le chalet a été fouillé de fond en comble. »



Adjudant DUMOULIN : « Il manque la partie centrale de l’ordinateur. Il ne reste que le clavier...»



Adjudant DUMOULIN : « Lorsque les premiers gendarmes sont entrés, la porte menant sur la terrasse était ouverte. »



Adjudant DUMOULIN : « Est-ce qu’il s’est enfui par là et est tombé juste en bas ??? L’enquête le dira… Il y a juste à côté de sa propriété un relais téléphonique.  Je vais demander d’en extraire les infos entre 00h00 et 07h00. Je vous tiens informé…»

Alexandre AVEN : « Merci. Je retourne sur Paris pour faire mon rapport à mon supérieur… »










Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire