vendredi 22 mai 2015

Dossier X1503: Trésor de guerre - Partie 4


Cette Web série est une fiction.

Toute ressemblance avec des personnes 
ou des situations réelles ou ayant existées 
ne serait que pure coïncidence






Partie 4 : Le piège





Résumé de la partie précédente : « Le général DUPONT MARTIN a décidé de déplacer les lingots d’or qui constitue une partie du trésor de guerre de la 1ère guerre mondiale. Pour cela il a envoyé le commandant MARCO et Alexandre AVEN escorter ce transport très spécial…



Sur une petite route de Suisse, 12h03





Alexandre AVEN : « Pourquoi passons-nous par ces petites routes suisses ? »

Commandant MARCO : « C’est plus discret. Et nous allons sur Mulhouse pour aller dans une succursale de la Banque de France avant que nous dispatchions les lingots…»




Irakli GORGASSALI  : « Je vous vois. Tu avais raison Mikheil : ils ont pris la route pour aller vers Mulhouse… Zviad vas-y!!! Double-les !!! »




Commandant MARCO : « Encore un plus pressé que les autres … »




Alexandre AVEN : « C’est vrai… Doublez sans visibilité, c’est dangereux… »




Commandant MARCO : « Une voiture arrive en sens inverse …. »




Commandant MARCO : « Il perd le contrôle de sa petite voiture… »




Alexandre AVEN : « Allons lui porter assistance !!! »




Alexandre AVEN : « Vite !!! »




Hervé, passager du camion blanc : « MONSIEUR !!! MONSIEUR !!! Il a l’air inanimé… »




Mikheil : « Hé, les 2 sauveteurs !!! Venez rejoindre votre ami !!! »




Mikheil : « Que personne ne fasse le malin …. »




Homme cagoulé : « Descends !!! ou on bute tes copains !!! »




Homme cagoulé : « Que personne ne bouge !!! Vous avez pris leurs armes ? Parfait…  Guiorgui, prends les clés de leur voiture !!!»




Homme cagoulé : « BOUGEZ PAS !!! »




Irakli GORGASSALI : « Allez on fonçe à notre cachette !!! »



Irakli GORGASSALI : « Et voilà, ça va être dur d’expliquer qu’on a perdu 10 tonnes d’or à la police suisse alors que les français ne devraient pas être là…. Hahaha.... »





Alexandre AVEN : « Qu’est ce que l’on fait maintenant ??? »

Commandant MARCO : « On prévient le général …. »










2 commentaires:

  1. se sont fait avoir comme des bleus ma parole, ou alors ils avaient forcé sur le fendant.... Ou ... ou.... c'est peut-être une autre histoire, tu sais bien, tel est pris qui croyait prendre....
    Vite allons découvrir la suite !

    RépondreSupprimer