mercredi 22 avril 2015

Dossier X 1501: Risque N°1 - Partie 7





Cette Web série est une fiction.

Toute ressemblance avec des personnes 
ou des situations réelles ou ayant existées 
ne serait que pure coïncidence






Partie 7 : à fond





Résumé de la partie précédente : Alexandre AVEN est intervenu dans l’appartement de la sœur de Abou KALI. Il y a découvert des plans de gare et des indices lui suggérant que l’attentat de la gare n’était qu’un leurre pour un autre attentat plus grave LE RISQUE Numéro 1 : Déstabiliser l’ETAT Français ! Le président de la République, son premier ministre et le président de l'Assemblée Nationale sont justement à la gare de Bayonne pour faire un discours condamnant cet attentat…  Est-ce qu’Alexandre AVEN a raison ? La suite c’est maintenant…


Gare de Bayonne, 15h06



Policier en civil : « Monsieur, un responsable des renseignements intérieurs de l’armée… »



Paul AUGUSTE : « Passez le moi !!! »



Général DUPONT MARTIN : «  Je suis bien avec le contrôleur général Paul AUGUSTE ? Oui ? Je suis le général DUPONT MARTIN du DPSD, le renseignement militaire… Nous avons un risque imminent d’attentat sur Bayonne durant la visite du président de la République…. »



Paul AUGUSTE contrôleur général du SPHP : « Rassurez vous, nous sommes en sécurité maximale. J’ai plus de 300 policiers et militaires sur place pour garantir la venue du président et du premier ministre… »



Paul AUGUSTE : « Nous avons fouillé les personnes qui vont assister au discours »



Paul AUGUSTE : «  aussi bien les invités que la foule… »



Général DUPONT MARTIN : «  J’insiste. Nous pensons que nous sommes au niveau Risque 1, vous comprenez ce que cela veut dire : un risque majeur de déstabilisation de l’appareil gouvernemental !!! »



Paul AUGUSTE : « Bon c’est entendu. Maintenant ils arrivent… »



Paul AUGUSTE : « et je vais être très clair : nous sommes en zone police et nous avons fait le nécessaire en terme de sécurité : Policiers, contre-sniper, déminage, militaires du plan VIGIPIRATE assurent la sécurité de tous les officiels.



Paul AUGUSTE : « Tout est sous contrôle !!! »



Paul AUGUSTE : « C’est clair maintenant ???»



Général DUPONT MARTIN : «  Oui mais mes enquêteurs ont trouvé de nouveaux éléments et .. Allo ? Allo ? Il m’a raccroché au nez … »



Alexandre AVEN : « Allo, mon Général ? Qu’est ce qu’on fait maintenant ? »

Général DUPONT MARTIN : «  Vous êtes à une cinquantaine kilomètres de Bayonne. L’hélico ne doit plus avoir assez de carburant. En voiture, vous pouvez y être en moins d’une demi heure…. Foncez sur la Gare de Bayonne !!! J’essaye de recontacter le responsable du SPHP…. »



Alexandre AVEN : « Commandant, on part en voiture sur Bayonne !!! »

Commandant CHARLES du GIGN : « Pierre, Paul , Jacques, Amed, avec moi !!!



Commandant CHARLES du GIGN : « Votre responsable n’a pas eu la sécurité du président ? »



Alexandre AVEN : « Si, mais je sens encore une guerre entre les services police gendarmerie…. »



Commandant CHARLES du GIGN : « Alors Foncez Alexandre  !!! »






1 commentaire:

  1. Ah cette gue-guerre des services, cela fait parfois des ravages....
    La tension est encore montée d'un cran !

    RépondreSupprimer